Lutte contre l’insécurité dans le district de Bamako : Deux élèves pris en flagrant délit de vol de moto

Deux jeunes élèves répondant aux noms de Modibo Bagayogo dit Van élève au lycée Ibrahima Lycée et Mamadou Dembélé (candidat heureux au Def en attente d’orientation) ont été interpelés la semaine dernière par les limiers du 13ème arrondissement pour vol de moto dans une concession privée.

Selon le récit des policiers du 13ème arrondissement, les deux jeunes, Modibo Bagayogo dit Van et Mamadou Dembélé se sont rendus sur la pointe des pieds dans une concession privée en plein jour, à Yirimadjo Zerni en commune VI du district de Bamako, à la recherche d’un butin. Voyant la cour déserte, ils ont avec une grande aisance pour subtiliser sans aucune crainte une moto Djakarta qui y était garée, avant de disparaitre dans la nature. Mais mal leur en pris car le propriétaire de la maison avait installé des caméras de surveillance de part et d’autre dans sa cour. Un piège qu’ignoraient nos deux jeunes lycéens. Ainsi, ladite caméra a enregistré, jusqu’au moindre détail, les faits et gestes des deux jeunes élèves.  A cet égard, dans l’enregistrement vidéo, on peut identifier sans grande difficulté les deux voleurs. C’est donc muni de cette preuve matérielle et irréfutable que la victime s’est rendue au commissariat du 13ème arrondissement pour dénoncer le vol. C’est partant de cette preuve que le jeune Commissaire du 13ème arrondissement, IbrahimTogola, a mis ses éléments notamment le chef de la brigade recherches, le Commandant de Police Seydou Sanogo dit Paparé, aux trousses des voleurs. Le commandant Paparé et son équipe, notamment le sergent-chef Aboubacar S. Touré, Sergent Boubacar S. Maïga et sergent Adama Kéïta, ont mis leur réseau de recherche et d’enquête en branle. Car, même si tout le monde pouvait identifier aisément les deux jeunes à partir de la vidéo, les retrouver dans une population de près de deux millions d’habitants doit relever d’une prouesse, surtout que la vidéo était toujours gardée au secret. En plus, les deux jeunes n’étaient pas répertoriés au niveau des fiches de policiers pour des faits similaires. Des obstacles très vite remontés par le Commandant Paparé et son équipe qui ont, en moins d’une semaine, plus précisément le samedi dernier, interpellé individuellement les deux jeunes lycéens tôt le matin, alors qu’ils étaient en plein sommeil. Confrontés à la vidéo, ils ne pouvaient nier l’évidence des faits. La moto déjà vendue sur le marché noir reste introuvable.

Kassoum THERA

Source : Aujourd’hui-Mali

(Visited 139 times, 1 visits today)