Les responsables de la Coalition Contre la Partition du Mali

Mali : une Coalition invite le ministre Ag Erlaf  à rendre sa démission !

Bamako –afrikinfos-mali.com– ce 05 novembre 2018, au cours du lancement officiel de ses activités, la Coalition Contre la Partition du Mali a exigé le retrait du projet de découpage administratif, un projet qu’elle juge “non favorable à l’unité nationale’’. Ainsi, la Coalition demande la démission du ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Mohamed Ag Erlaf, qu’elle accuse de “manipulateur juridique”.

« IGDAH Mali te Tila » est le slogan de cette coalition qui veut dire « ça suffit, le Mali se sera pas divisé ». Pilotée par Abdel Kader Maiga, cette Coalition est composée d’associations de la société civile, Maliens de diaspora, personnalités indépendantes et leaders d’opinions de tout bord.

Tout d’abord, les responsables de cette nouvelle coalition ont expliqué, à leurs militants, les risques liés à ce découpage territorial et les points saillants de l’Accord pour la paix et la réconciliation du Mali, issu du processus d’Alger. « En prétextant l’accord, des forfaits sont encore en passe de se produire sans discernement. Est-ce une priorité d’aller à une réorganisation administrative? Pendant que les régions créées depuis 2012 sont toujours non opérationnelles, pourquoi en rajouter? Pourquoi attendre une fuite sur les réseaux sociaux pour enfin se décider à avouer l’existence d’un tel projet sulfureux? Pourquoi le projet est annoncé en conseil des ministres alors que les termes de références ne sont même pas en étude? Un tel projet nécessite toujours une étude préalable, où en sommes-nous? », a souligné Abdel Kader Maiga.

Pour monsieur Maiga, des décisions bâclées sont prises en catimini comme à l’accoutumée pour mettre le peuple devant le fait accompli. « C’était le cas pour les autorités intérimaires,  la mise en place des organes de l’accord et la révision constitutionnelle. En parlant de révision constitutionnelle, restons vigilants, car des formations et des sensibilisations sont offertes afin de préparer le terrain », a-t-il ajouté.

Pour être plus clair, la Coalition pense que la question de la partition du Mali est belle et bien sur la table des autorités. « Le Mali n’est pas à l’abri d’une division, il y a un complot juridique organisé par l’actuel ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Mohamed Ag Erlaf, favorisant la région de Kidal dans le nouveau découpage administratif. Sinon comment comprendre que Kidal, qui a une minorité très faible, a 6 cercles dans le nouveau découpage administratif  alors que Koutiala en a 3. C’est absurde. Pour nous, Ag Erlaf est plus dangereux que Iyad Agali et Amadou Kouffa », a déclaré Abdel Kader Maiga.

Ainsi, la Coalition demande le retrait sans délai de ce projet de découpage administratif avec à la clé le renvoi du ministre Ag Erlaf du gouvernement. Au-delà de cette rencontre, “IGDAH Mali te Tila ” compte véhiculer ses messages à travers des conférences, des points de presse, des interviews et débats aux radios et télévisions afin de toucher le maximum de Maliens.

Amadou Kodio, afrikinfos-mali.com

(Visited 28 times, 1 visits today)