Brèves : Passage d’un véhicule de l’armée sur une mine à Mopti !

Au moins 2 militaires ont été tués et plusieurs blessés suite au passage de leur véhicule sur une mine. C’était le 30 novembre 2018, aux environs de midi, dans la  localité de Baye située dans le cercle de Bankass, région de Mopti. Selon une source sécuritaire, le mode opératoire prouve que c’est une attaque très complexe incluant l’usage d’un engin explosif suivi de tirs à l’arme automatique.

5 morts et 2 blessés dans une attaque à Abarakabougou

Le 30 novembre 2018, des hommes armés non identifiés ont tiré sur des civils dans leurs champs de mil à Abarakabougou, une localité située à 55km de Macina dans la Commune de Monimpébougou,. Le bilan de l’attaque fait 5 morts et 2 blessés graves. Ces blessés ont été évacués à l’hôpital de Ségou.

Réhabilitation du service d’urgence de l’hôpital de Gao !

Le service d’urgence de l’hôpital régional de Gao a été réhabilité à hauteur de  95 millions de francs CFA. Désormais, le service peut accueillir environ dix-huit personnes au lieu de huit personnes comme précédemment.

16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes à Ménaka !

Depuis le 29 novembre 2018, seize jours d’activisme dédiés à la lutte contre la violence faite aux femmes sont en cours à Ménaka. Ainsi, jusqu’au 10 décembre prochain, des séances de sensibilisation seront organisées à cet effet dans plusieurs localités de la région. L’événement est financé par l’ONG International Rescue Committe (IRC) et ses partenaires.

Plus de 100 communautés prêtes à abandonner l’excision à Koulikoro !

Le 29 novembre 2018, plus de 100 communautés, dans la région de Koulikoro, ont rendu publics leurs engagements en faveur de l’abandon de la pratique de l’excision et du mariage des enfants dans les zones d’intervention de l’ONG TOSTAN. Plus de 800 personnes des cercles de Koulikoro, Dioïla et Banamba ont pris part à cette journée présidée par le ministère en charge de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille.

Le corps sans vie d’un jeune garçon retrouvé à Youwarou !

Le 29 novembre 2018, le corps sans vie d’un jeune garçon âgé d’environ 15 ans a été retrouvé à Youwarou. Selon ses parents, le jeune garçon était parti en chasse collective avec ses amis. Il serait mort par noyade lors de la traversée du fleuve, affirment certains témoins.

Fermeture des boutiques d’arabes à Ménaka !

Pour manifester leur mécontentement après l’assassinat d’un vieil arabe, le 22 novembre 2018, les commerçants arabes ont fermé pendant quelques jours leurs boutiques dans la ville de Ménaka. Les Arabes algériens qui approvisionnent la ville en boisson, huile, sucre, thé, étaient également absents pendant toute cette période de fermeture de boutiques.

Une rencontre sur les risques de la migration irrégulière à Kayes !

Le 28 novembre 2018, plus de 500 jeunes, acteurs de développement et communicateurs ont pris part, à Kayes, à une conférence-débats sur la thématique : « Quel avenir pour les jeunes ? ». Cette rencontre visait à échanger avec les jeunes sur les risques de la migration irrégulière et les opportunités à saisir dans son propre pays. L’activité était organisée par la Deutsche Welle en partenariat avec la radio Kledu, dans le cadre du projet
« Nous, les 77 % ».

Opération des femmes souffrant de la fistule à Koulikoro !

La semaine dernière, environ quatorze femmes souffrant de la fistule obstétricale dont un cas grave ont été opérées au Centre de santé de Référence de Koulikoro. Aucun cas de complication n’a été signalé lors de ces opérations dont la prise en charge a été assurée par Fistula Mali.

Grève de 24 heures des élèves à Sikasso !

Du 28 au 29 novembre 2018, les élèves de tous les établissements secondaires publics et privés de Sikasso ont observé une grève de 24 heures. Ils protestent contre le non-paiement de la bourse des élèves de l’Institut de Formation des Maîtres de la localité.

Réhabilitation du siège de l’Autorité intérimaire à Gao !

Plus de 20 millions de francs CFA, c’est le montant qui a été investi dans la réhabilitation et équipement des locaux du Conseil régional abritant le siège de l’Autorité intérimaire de la région de Gao. La réception des locaux s’est déroulée le 24 novembre 2018. Selon le président de la structure, cette infrastructure permettra à son personnel de travailler dans de meilleures conditions.

Obsèques de l’opérateur économique assassiné à Gao

C’est le 28 novembre 2018 que les obsèques de l’opérateur économique et de son garde du corps, assassinés la semaine dernière, ont eu lieu à l’espace Sardjila au quatrième quartier dans la ville de Gao. Des délégations venues de Bamako et du Niger ont pris part aux cérémonies funèbres qui se sont déroulées plutôt dans le calme.

Marche pacifique des élèves-maîtres à Bougouni !

Le 27 novembre 2018, les élèves-maîtres de l’institut de formation des maîtres de Bougouni ont organisé une marche pacifique dans la ville. Ils interpellent les autorités locales afin qu’ils s’impliquer dans la résolution des doléances de leurs professeurs. Ces derniers sont en grève depuis le début de la rentrée scolaire.

Attaque d’un car de transport par des hommes armés à Niono !

Un mort et un blessé c’est le bilan de l’attaque d’un car de transport par des hommes armés. L’attaque s’est déroulée le 30 novembre 2018 aux environs de 22 heures entre les villages de Moussawere et Koulambawere près de Niono. C’est la deuxième attaque en moins de deux mois dans la même zone. Il y a quelques semaines, un véhicule de forains avait été également la cible d’attaque armée dans la même zone.

Enlèvement d’un nouveau-né à Gao !

Le 30 novembre 2018, un nouveau-né a été enlevé par une femme à l’hôpital de Gao. La voleuse d’enfant s’est fait passer pour une femme enceinte. Mais le nourrisson a été retrouvé en fin de journée et remis à sa mère, grâce à la collaboration entre forces de sécurité etagents de santé.

Près de 600 personnes déplacées à Tinhamma (Ansongo)

Selon une source locale, près de 600 personnes ont quitté la zone d’Amalaw Law dans la commune de Tinhamma dans le cercle d’Ansongo, région de Gao pour s’installer dans la ville de Tinhamma et ses alentours dans des conditions très alarmantes. C’est après avoir résisté à des intimidations et même des assassinats que ces personnes ont été contraintes d’abandonner leurs récoltes suite a l’enlèvement de plusieurs de leurs troupeaux par des hommes armés.

Braquage à Titilane dans le cercle de Bourem

Le 2 décembre 2018, des hommes armés non identifiés sur moto ont braqué le chef de village de Titilane et son conseiller. Dépouillés de leurs téléphones et leurs motos sur la route du marché de gombo, dans le cercle de Bourem, ils ont pu regagner leurs familles, sain et sauf.

Pierre Buyoya visé par un mandat d’arrêt international

L’ex-président burundais Pierre Buyoya, actuellement haut représentant de la Commission de l’Union africaine au Mali est visé par un mandat d’arrêt international dans son pays. La justice l’accuse d’avoir joué un rôle dans la mort de l’ancien président burundais Melchior Ndadaye. L’union africaine demande aux autorités burundaises de ne pas compliquer davantage la crise dans le pays.

Cas de rougeole détecté à Kayes

Le mois dernier, quelques cas de rougeole ont été diagnostiqués dans la localité de Danfagabougou, commune de liberté Dembaya. Pour éviter sa propagation, une campagne de vaccination a été lancée dans le centre de santé de la commune depuis le 30 novembre 2018.

Découverte d’un nouveau né abandonné à Banamba

Le 30 novembre 2018, un nouveau-né abandonné a été trouvé dans une charrette à Touba dans le cercle de Banamba. Sa vie n’est pas en danger. Une enquête à été ouverte par la gendarmerie de Banamba afin de retrouver sa mère qui est toujours dans la nature.

Source : Ziré-Hebdo

(Visited 54 times, 1 visits today)