Une manifestation a dégénéré ce samedi 12 octobre 2019 dans la ville de Sévaré, région de Mopti. Plusieurs manifestants ont saccagé et pillé l’entrepôt de la MINUSMA. Ces événements se déroulent alors que des manifestations hostiles aux forces étrangères ont lieu depuis quelques jours dans cette ville du centre du Mali. Un couvre-feu a été instauré par les autorités jusqu'au 20 octobre de 18h à 06h du matin.
« Tout a commencé avec une manifestation des épouses de militaires devant le camp des forces maliennes dans la ville », rapportent des sources locales. Ces femmes, pour le deuxième jour consécutif, protestaient contre l’envoi de leurs époux au front. Alors que ces manifestantes assiégeaient le camp militaire, des individus se sont dirigés vers l’entrepôt de la Mission multidimensionnelle des nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), expliquent ces mêmes sources. Au nombre de plusieurs dizaines voire une centaine, ces individus ont fait irruption dans l’entrepôt. Une fois dans la cour, les manifestants ont vandalisé les magasins et containers qui se trouvaient sur les lieux. Toujours selon des sources locales, les vandales ont emporté tout ce qu’ils pouvaient prendre. « Au moins deux véhicules de la mission onusienne ont également été incendiés dans le camp », indique une autre source sur place.

Appel au calme de la MINUSMA

Dans un communiquér, la Minusma indique que les manifestants s’en sont pris à plusieurs dizaines de containers de stockage situés à l’extérieur du camp. « Les manifestants ont également dérobé du matériel logistique et de construction. D’autres se sont mis en danger aux alentours de citernes de carburant qui, heureusement n’ont pas explosé malgré la proximité d’un camion qui a été brûlé », ajoute le communiqué. Selon la MINUSMA, des amalgames savamment entretenus qui tendent à la détourner de sa mission telle qu’elle est définie dans la résolution 2480 (2019) du Conseil de sécurité des Nations unies, ont conduit à cette situation. La MINUSMA appelle la population au calme et à la retenue.

Couvre-feu à Sévaré

Aussitôt après les événements, le gouverneur de la région s’est rendu sur place pour constater les dégâts. Dans un communiqué, celui-ci annonce l'instauration d'un couvre-feu de 18h à 06h du matin, à partir de ce samedi 12 octobre jusqu’au dimanche 20 octobre.

Il faut rappeler que depuis quelques jours des manifestations organisées à Mopti et Sévaré. Mercredi une organisation de la société civile dénommée plateforme « Faso ko » a organisée une marche pour demander le départ des forces étrangères. Vendredi, des épouses de militaires ont également battu le pavé pour dire non à l’envoi de leurs maris au front. Celles-ci dénonçaient aussi "la gestion de la crise au centre par les forces internationales".

Source : Studio Tamani